Dossier sur la Télévision Connectée en 10 questions

1-En France, combien de personne dispose déjà d’une télévision connectée ?
- En France la vente de TV connectables et potentiellement connectées est de 750 000 exemplaires en 2010 et d’environ 2.65 millions en 2011 (source : GFK)
Soit environ 30 % des ventes en 2011, sur un marché de 9 millions de téléviseurs.

En 2012 -2013 on devrait atteindre entre 60 et 70% des ventes globales selon les sources des constructeurs.

2- Quel potentiel de croissance existe-il sur ce marché ? Quelles sont les prévisions ?
- La part des TV connectées dans le parc de téléviseurs français est de 80% en 2014, 100 % des foyers à terme seront connectées selon le SIMAVELEC.

Les premiers acteurs qui profiteront du développement de la télévision connectée seront les constructeurs.
Le téléviseur est la plateforme à partir de laquelle le « TVnaute » choisit de consommer tel ou tel contenu.
Cette pratique va permettre au constructeur, comme Apple l’a fait avec l’iPhone, de maîtriser la commercialisation d’applications et d’espaces publicitaires. Le constructeur établira ainsi les règles du jeu. N’oublions pas que 70% des téléviseurs ne sont pas aujourd’hui connectés via une box et que par conséquent, leur marge de développement est importante.
Indéniablement les constructeurs jouent un rôle majeur sur l’essor de ce marché en France, pays dans lequel l’IPTV connaît un taux de pénétration le plus important.

La capacité des constructeurs de fédérer des éditeurs au sein de leurs portails de services, la force de leurs campagnes de communication prévue courant 2011 avec l’arrivée des nouvelles gammes connectées seront les principales clés de ce marché.
Alors que les opérateurs ADSL proposent depuis plusieurs années des services de VOD et de Catchup TV, les constructeurs ont l’opportunité d’arriver légèrement en avance avec une variété de services plus importants, d’installer leur parc et de définir les usages de ces services.

Les box opérateurs ne sont pas encore stables technologiquement et seront figées pour les 4 années à venir alors que les constructeurs TV sortent des nouvelles gammes chaque années de TV et devices (Blu Ray / dock son)

Les opérateurs ADSL seront aussi un acteur majeur du secteur ne serait-ce que parce qu’ils ont été les premiers à proposer des « TV Connectées » via leur box. Avec l’arrivée de la Freebox Revolution et de son store d’applications Free se positionne clairement comme un concurrent direct des constructeurs et pour le coup Free jouit d’un parc d’abonnés plus important que le parc entier de devices connectées à fin 2010 (4 millions de freenautes contre 2,3 millions de devices connectées). Cela étant dit la technologie n’est pas encore stabilisée chez les opérateurs et les projets sont plus longs à se mettre en place.

3- Les infrastructures réseaux sont-elles suffisamment performantes pour supporter le transfert massif de données qu’impliquerait l’usage généralisé des téléviseurs connectés ?
- En effet, je pense qu’il sagit d’un point très important, primordial au succès de la Tv Connectée.
Selon le président du conseil de gérance de Numéricable et Complétel, monsieur Pierre Danon, l’investissement dans le très haut débit par la fibre optique en France est nécessaire pour l’avenir de la télévision connectée.
Actuellement l’offre en haut débit n’est pas suffisante pour disposer d’une qualité HD pour le mariage de l’Internet et de la Télévision.
En effet le sujet est au cœur du débat entre l’Etat et les industriels du secteur. Il faudrait près de 30 milliards d’euro pour installer des réseaux en fibres optiques dans toute la France.
A noter également que la France est déjà l’un des pays les plus en pointe du secteur européen.

4- A l’heure actuelle, quels sont les constructeurs leaders sur ce marché ?
- Tous les constructeurs de téléviseurs sont présent sur ce marché, SONY déclarait lors de sa conférence de Presse de la rentrée en Septembre que tous ces téléviseurs à venir seront connectables et donc potentiellement connectés.

5- Globalement, pensez-vous que les Français sont prêts à adopter la télévision connectée ? Quels sont les avantages de la télévision connectée ?
- Je pense que les français ont connu le noir et blanc, la TV couleurs, puis récemment la 3D, et désormais la TV Connectée.
Le marché de la TV connectée sera poussé par les constructeurs mais surtout par l’ingéniosité des applications que l’on pourra utiliser.
D’ici quelques années on ne regardera plus la télé comme nous avons l’habitude de la regarder.
On a tous entre 6 et 300 chaînes de télé ! On s’y perd dans cette masse de programme, quand ils sont diffusés, on ne sait même plus quelles chaînes on a disposition !
La télévision de demain disposera d’un moteur de recherche qui nous permettra de trouver nos émissions ou films en fonction de nos centres d’intérêt.

Selon moi, la télévision connectée existe déjà en France depuis un moment sous une certaine forme avec les opérateurs triple play. En effet, au sens littéral du terme, que ce soit avec une livebox, une freebox ou la sfrbox, la télévision est déjà bien reliée à l’internet…ceci permettant d’ores et déjà d’accéder aux services du type catch up ou vod.
Certes, avec le fait que tout arrive « dans l’écran » via les TV connectées, les usagers vont avoir accès à encore plus de fonctionnalités.

6- La télévision connectée va-t-elle changer la « donne » pour les fournisseurs et les éditeurs de contenu ? Dans quel sens ? Pourquoi ?
- À la traditionnelle télévision de flux s’ajouteront de nouveaux modes de consommation à la demande ou en rattrapage et des environnements applicatifs. La télévision connectée leur permettra donc de commercialiser des produits ou de créer de nouveaux espaces médias. Les chaînes vont inévitablement prendre une place importante dans les « applications stores » des différents constructeurs.

Les éditeurs d’applications ont déjà créé des widgets de qualités pour les mobiles ou pour les tablettes et sauront donc s’adapter à ce nouveau format.

7- Le marché publicitaire va-t-il être modifié par l’arrivée massive des télévisions connectées ? Dans quel sens ? Comment ? Pourquoi ?
- J’ai rencontré récemment une régie spécialisée sur le sujet et qui m’a parlé de ce marché :
Les régies publicitaires, qu’elles soient intégrées ou indépendantes et spécialisées comme AdVideum, seront des acteurs importants de ce marché. Cette spécialisation dans la vidéo permettra d’être prioritairement représenté sur la télévision connectée pour accompagner les éditeurs (chaînes et sites) souhaitant être présents sur ce secteur dans le développement et la monétisation des offres pour leurs applications.
Le véritable enjeu de la télévision connectée sera le référencement, essentiel pour tous les éditeurs d’applications ou de contenus. Il faudra être le mieux référencé et/ou le plus populaire. On observera attentivement les choix faits par les constructeurs pour référencer leurs partenaires. Quels qu’ils soient, une véritable science du référencement des applications va émerger, essentielle pour proposer aux annonceurs des espaces publicitaires impactants et une couverture maximale.

8- En France, allons-nous assister à la « montée » de sociétés type Netflix qui propose un large contenu (films, séries..etc) à condition de payer un abonnement ?
- Netflix est une référence aux USA avec un grand nombre d’abonnés et une stratégie de contenu qui se rapproche d’une chaîne média avec des acquisitions de contenus exclusifs.
En France, les premières grosses plateformes de SVOD françaises sont sur le point de se lancer. D’un côté l’offre créée par les fondateurs d’Allociné (Jean-David Blanc et Patrick Holzman) et de l’autre la plateforme créée par le Groupe Canal Plus, la FNAC et Allociné.
En effet, avec l’arrivée du téléviseur connecté et des chiffres de plus en plus importants de la VOD, il n’est pas surprenant de voir ces acteurs prendre une partie du marché. Il s’agit également d’une stratégie de diversification et de nouveaux relais de croissance pour ces groupes.

9- Pensez-vous que la Google TV (sortie en 2012) va fortement impacter le marché ?
- Google est retardé en France et en Europe à cause des réglementations et des contraintes françaises imposés par le CSA de contrôler le contenu. De plus, un fort lobbying des chaines comme TF1, M6 et FAI vont tous faire pour repousser l’arrivée de Google Tv ou Appel TV en France…
Il est vrai que Google va certainement participer à ce marché d’avenir et sera l’un des acteurs importants d’ici quelques années.

10- L’Apple TV et la Google TV connaissent un très faible succès. Comment expliquez-vous cet échec ?
voir plus haut

11- Un mot sur la rumeur qui voudrait qu’Apple commercialise ses propres téléviseurs ?
– Apple couvre une large gamme de produit directement étudié, conçu et fabriqué pour naviguer sur le web, ordinateur de maison ou portable, smartphone, ipod, ipad.
Ils leur manque juste un produit phare, les téléviseurs. De plus, Steve Jobs était depuis longtemps un grand admirateur de la marque nippone Sony.

Faire un téléviseur spécialement étudié pour le web serait, pour l’ex big boss d’Apple, une façon d’être enfin au niveau d’une marque qu’il a toujours vénéré et voulu, d’une certaine façon, imité.

On le sait également, Apple a signé un chèque de 4 milliards de dollars à un fabricant Chinois de composants électroniques destiné à être monté sur des téléviseurs, un indice de plus, même si on a aucune idée de quels composants exact il s’agit.

Enfin, il est évident qu’un téléviseur serait la console centrale idéale dans un foyer pour réunir tout les appareils Apple éparpillé dans chaque pièce.

Une façon pour le foyer en question de contrôler chaque élément via internet, à travers son téléviseur.
Rappelons aussi qu’Apple maitrise mieux que quiconque le système d’application ou widget qui seront spécialement étudier pour son modèle de téléviseurs connectées.

Bien sur ces arguments ne sont que des hypothèses, mais il y plus de raison qui pousserait Apple à se jeter dans la bataille de la télévision connectée que de raison qui ne l’y pousserait pas.

12- D’après vous, ou peut être la pierre d’achoppement entre les principaux acteurs (opérateurs télécoms, fournisseurs/éditeurs de contenu et annonceurs) du marché ?
-
Je pense que la pierre d’achoppement entre les principaux acteurs de ce nouveau marché réside dans votre question N°3.

Tout dépendra, pour le bon fonctionnement de la télévision connectée, de la capacité des réseaux à assurer un flux en haut débit suffisant pour que les téléviseurs puissent diffuser du contenu web de façon fluides, rapides et qualitatifs.

Nous assistons par exemple des aujourd’hui à une saturation des réseaux 3G, même le réseau Adsl est tellement sollicité en bande passante par les sites de diffusions de vidéos comme youtube ou dailymotion, dont les gens deviennent de plus en plus friand, que cet été, des rumeurs ont couru sur le fait que l’internet rapide soit désormais limité par les opérateurs à un certain nombre de méga par abonnement.

Il se fait d’ailleurs la même chose avec la 3G pour les smartphones.

Si ces sombres rumeurs sont fondées, cela serait un véritable obstacle à la télévision connectée qui sera de toute façon extrêmement gourmande en bande passante.

Si par contre, le haut débit se généralise de façon rapide comme je le pressens, alors la télévision connectée prendra son envol.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Newsletter
Si vous souhaitez vous inscrire à notre lettre d'information, veuillez indiquer vos informations ci-dessous :
Votre Publicité Ici !
Nuage de tags
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires